Jaime Vindel

Doctorat européen en histoire de l’art et Master en philosophie et sciences sociales. Ses recherches portent sur les croisements entre l’art, l’activisme et la politique en Argentine, au Chili et en Espagne depuis les années 60 jusqu’à nos jours.

Il a fait partie de l’équipe curatorial de l’exposition “Losing the Human Form. A seismic image of the 1980s in Latin America”, inaugurée au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia en octobre 2012, et a co-édité le catalogue. Il a travaillé comme critique d’art dans divers médias et est l’auteur de nombreux essais publiés dans des revues et des livres, ainsi que de livres écrits individuellement ou collectivement. Il est membre du réseau Conceptualismos del Sur, une plateforme de recherche sur les pratiques artistiques et politiques en Amérique latine depuis les années soixante. Il est actuellement chercheur postdoctoral (Ayuda Formación Posdoctoral MICINN 2013) au Département d’Histoire de l’Art III de la Faculté des Beaux Arts de l’Université Complutense de Madrid. Il intègre également les groupes de recherche “Visualités critiques : la réécriture des récits par l’image” (HAR2013-43016-P, España) et “Putting the body : new relations between art, body and politics between 1976-1990” (PICT-2012 – 2626, Argentine).

Publications

Carnevale, M. Expósito, A. Mesquita y J. Vindel, Desinventario : esquirlas de Tucumán Arde en el Archivo Graciela Carnevale. Santiago du Chili, Ocholibros, 2015.

Vindel, Transparente opacidad. Arte conceptual en los límites del lenguaje y la política. Madrid, Brumaria, 2015.

Vindel, La vida por asalto : arte, política e historia en Argentina entre 1965 y 2001. Madrid, Brumaria, 2014.

Carrillo y J. Vindel (éd.), Desacuerdos. Crítica, 8, Barcelone, MACBA, 2014.

Vindel, “La imagen de las cosas : cuerpo y objeto ante la crisis de consumo”, en : A. Fernández Polanco (ed.), Pensar la imagen/ pensar con las imágenes. Salamanque, Delirio, 2014.

 

Publications en vedette