Arts et écrits rebelles. Images dissidentes et résistances de la langue

Download a calendar reminder

Journée d’étude
Arts et écrits rebelles. Images dissidentes et résistances de la langue 
3 mai 2021
En Ligne – Université Grenoble Alpes/Colloque Centre culturel international de Cerisy-la-Salle

Programme Affiche

 Se rebeller, c’est repartir en guerre selon l’étymologie. Repartir implique un acte de réinvention des pratiques tant artistiques que littéraires et il faut faire crédit à la rébellion et à la dissidence d’une capacité d’inventivité qui atteint l’ensemble des créations humaines, y compris les arts. Plus de soixante-dix ans après la célèbre définition de l’artiste engagé par Sartre, ce colloque se propose d’analyser les reconfigurations actuelles de la résistance dans les arts et les écrits, et ainsi d’étudier en quoi l’émergence de nouvelles épistémologies ont pu profondément les modifier en faisant entrer dans le champ de la connaissance certaines pratiques. Nous nous intéresserons non pas à une aire culturelle mais à un réseau de relations : celles du monde dit occidental articulé aux mondes des « Suds » qui ont expérimenté des formes de rébellions et des révolutions multiples et diverses, mais aussi des manières de vivre la démocratie et de revendiquer des libertés individuelles qui ont été fécondes pour la création. 

Lundi, 3 mai

11.00 – 11.15 Présentation de la journée par l’équipe organisatrice

11.15 – 11.50 Valérie K. Orlando (Université du Maryland), Les voix insoumises postcoloniales des cinéastes maghrébines

11.50 – 12.05 Échanges avec le public

12.05 – 13.30 Pause repas

13.30 – 14.10 Chloé Chaudet (Université Clemont Auvergne), Peter Weiss transaréal? Enjeux et limites d’une (re)lecture de L’Esthétique de la résistance par temps de mondialisation

14.10 – 14.25 Échanges avec le public

14.25 – 15.05 Éliane Viennot (Université de Seattle), Langue des hommes ou langue de l’égalité: une rébellion renouvelée”

15.05 – 15.20 Échanges avec le public

15.20 Clôture de la journée par les organisatrices

Direction: Sonia Kerfa (Université Grenoble Alpes) Idoli Castro (Uiniversité Lyon 2), Evelyne Lloze (Jean-Monnet-St-Etienne), Sophie Large (Université Tours), Yolaine Parisot (Université Paris-Est Créteil)

Cette journée d’étude est organisée par Laboratoire Passages XX-XXI (Université Lumière Lyon 2), l’Institut des langues et cultures d’Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie (ILCEA4) de l’Université Grenoble Alpes, l’Unité de recherche interdisciplinaire “Interactions culturelles et discursives” (ICD) de l’Université de Tours, le Centre d’études sur les langues et les littératures étrangères et comparées (CELEC)de l’Université Jean Monnet Saint-Étienne, le Laboratoire de recherche “Lettres, idées, savoirs” (LIS) de l’Université Paris-Est Créteil, le Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA) de l’Université de Grenoble-Alpes et les projets internationaux Ré.Part – Résistance(s) Partisane(s) : Culture visuelle, imaginaires collectifs et mémoire révolutionnaire (ANR-15-IDEX-02) de l’Université de Grenoble-Alpes et  Modernité(s) décentralisée(s). Art, politique et contre-culture dans l’axe transatlantique pendant la guerre froide (HAR2017-82755-P) de l’Université de Barcelone.
Image: Bruno Bartkowak