Les espaces visuels comme constellation : images et imaginaires de la violence en Amérique latine

Download a calendar reminder

Séminaire international
Les espaces visuels comme constellation : images et imaginaires de la violence en Amérique latine
26 novembre 2021, 17.00 – 20.30
Facultad de Geografía e Historia, Universidad de Barcelona

Dans l’analyse et la construction des images et des imaginaires de la violence, il existe un éventail de possibilités de discussion qui vont des aspects esthétiques aux aspects moraux en relation avec le regard porté sur la douleur d’autrui ou les stratégies utilisées par les artistes dans la création d’œuvres. L’image n’agit pas seulement comme une trace d’un espace-temps mais se comporte aussi comme un déclencheur dialectique par rapport à tout ce qui a dû se passer pour que l’image se produise.
Ce séminaire propose de tracer et de discuter une cartographie critique des pratiques artistiques et des artefacts visuels qui ont traité et visualisé la violence politique en Amérique latine depuis la seconde moitié du 20e siècle.

Affiche
VENDREDI, 26 NOVEMBRE

17.00 -17.15 Introduction

17.15- 18.30 Laura Ramírez Palacio (Universidad Autónoma de Madrid / Fundación Vasos Comunicantes), Abismos entre realidad, imágen e imaginario de niños combatientes. Una aproximación a los artefactos visuales durante la Guerra Fría Centroamericana
Introduit par Anita Orzes (Universidad de Barcelona / Université Grenoble Alpes)

18.30 – 18.45 Pause

18.45 – 20.15 Lina Cabrera Cubillos (ECCI, Bogotá), Más allá de la encarnación del dolor, ver imágenes de violencia
Introduit par Mónica Monmeneu (European University Institute)

20:15 – 20:30 Conclusions

Direction: Anita Orzes (Universidad de Barcelona / Université Grenoble Alpes)

Séminaire international organisé dans le cadre de la plateforme internationale MoDe(s) – Modernidad(es) Descentralizada(s): arte, política y contracultura en el eje transatlántico durante la Guerra Fría (contrat FPI : PRE2018-085848) et de la thématique “Arte e Historia “, avec le soutien du Département d’histoire de l’art de l’Université de Barcelone.

Imagen: Laura Ramírez Palacio, Sin título, 2016