Prochainement: conférence Solidarités transnationales et culture visuelle, 24 et 25 juin 2019, Grenoble

 

Conférence internationale

Solidarités transnationales et culture visuelle : résistances et mémoires révolutionnaires de la Seconde guerre mondiale à la Guerre froide

Université Grenoble Alpes, Maison des Sciences de l’Homme

24 et 25 juin 2019

 

Ce colloque international vise à ouvrir un champ de recherche novateur sur les mouvements de solidarité transnationale, à la croisée de l’histoire culturelle et de la culture visuelle. Cette approche cherche à explorer le rôle de la culture visuelle en tant que véhicule transnational de dissidence et d’une conscience collective, ainsi que son rôle dans la formation de mouvements sociaux par le biais de réseaux internationaux de résistance.

Nous proposons un cadre qui transcende les frontières nationales et relie les mouvements, les idéologies et les pratiques entre les hémisphères Sud et Nord. En effet, malgré des différences apparentes entre les différents contextes géographiques, la production visuelle développée par, ou en relation avec les mouvements de solidarité peut être considérée comme faisant partie d’une culture transnationale de résistance commune aux pays d’Europe occidentale, d’Europe de l’est et du tiers monde.

Ce colloque vise donc à établir une cartographie déterritorialisée des mouvements de solidarité afin de comprendre les liens entre les pratiques politiques radicales et une culture visuelle de la résistance. Cette cartographie est nécessaire pour mettre en évidence une histoire des mouvements de solidarité transnationale dans laquelle les pratiques visuelles et performatives étaient au centre d’une politique de solidarité et de résistance. Pour cette analyse, il sera donc important de considérer la culture visuelle à la fois comme une pratique sociale et comme une action sociale.

Des doctorants, de jeunes chercheurs et des chercheurs confirmés dont les travaux relient les pratiques visuelles et artistiques à l’histoire politique et culturelle des mouvements de solidarité, de la Seconde Guerre mondiale à la chute du mur de Berlin, participeront à ce symposium. Nous sommes particulièrement intéressés à explorer les processus de transfert et d’échange, en nous concentrant sur les réseaux et la circulation des images, des personnes (artistes, cinéastes, photographes) et des idéologies. Le symposium cherche à montrer comment ces réseaux ont façonné une culture visuelle transnationale de résistance, tout en s’adaptant aux contextes locaux et aux luttes politiques.

Les langues officielles de la conférence seront l’anglais et le français.

Programme

Lundi 24 juinMardi 25 juin

9.30-9.40 > Accueil

9.40-10.00 >  Bienvenue et introduction, Paula Barreiro López (Université Grenoble Alpes), Fabiola Martínez Rodríguez (Saint Louis University, Madrid) et Sonia Kerfa (Université Grenoble Alpes)

Session 1 – Cultures graphiques: Vers une esthétique visuelle de solidarité et de résistance / Graphic cultures : Towards a visual aesthetics of solidarity and resistance 
Conduite par Jaime Vindel (Universidad Complutense de Madrid) et Paula Barreiro López (UGA)

10.00-10.40 > Émilie Blanc (Université Rennes-2), L’affiche comme expression visuelle de résistance et de solidarité : échanges transnationaux depuis la Californie du Nord dans les années 1960 et 1970

10.40-11.20 > Debra Lennard (The Graduate Center, City University of New York), Solidarity in Print: A Poster for OSPAAAL by Jane Norling

11.20-11.45 > Pause café

11.45-12.25 > Megan Strom (University of California, San Diego), Visuals as Resistance: Images of Transnational Student Solidarities in Cold War Uruguay

12.25-13.05 > Laura Ramírez Palacio (Universidad Autónoma de Madrid), Visual reverberations: mapping solidarity networks with Nicaragua and El Salvador in the 1980s

13.05-14.30 > Pause déjeuner

14.30-15.30 > Conference de Cristina Cuevas-Wolf (Chercheuse indépendante et commissaire), Montage, radical solidarity, and the Vietnam war: Entangled cultural politics of the Left, 1964-1975

Session 2

“Soft power?” Agence culturelle, réseaux et expositions / Soft power? Cultural agency, networks and exhibitions
Conduite par Olga Fernández López (Universidad Autónoma de Madrid)

15.30-16.10 > Isabel Plante (Conicet, UNSAM), Solidarity Exhibitions. Worldwide Circulation of Chilean Arpilleras and the Resistance of Softness

16.10-16.30 > Pause café

16.30-17.10 > Juliane Debeusscher (Universitat de Barcelona-Université Grenoble Alpes), A transnational community in resistance? Attempts to raise a third front (1977)

17.10-17.50 > Anita Orzes (Universidad Autónoma de Madrid-Université Grenoble Alpes), Curatorial Solidarity Networks? The Havana Biennial and its systemic triad (1984- 1989)

Session 3

Mécanismes de solidarité, Tiers Cinéma, et montage / Mechanisms of solidarity, Third Cinema, and montage
Conduite par Sonia Kerfa (UGA) et Jacopo Galimberti (University of Manchester)

10.00-10.40 > Alejandro Pedregal (University Wide Art Studies), “And Only the Light Should Be Seen”: The Common Appearance of Latin American Testimonio and Third Cinema

10.40-11.20 > Miguel Errazu (Instituto de Investigaciones Estéticas, UNAM), For a Revolutionary Cultural Practice: The Mexican Front of Cultural Workers in the Aftermath of the Sandinista Revolution in Nicaragua and the Exemplary Experience of Third Cinema

11.20-11.45 > Pause café

11.45-12.25 > John Nieuwenhuys (Université Libre de Bruxelles), Domestiquer, produire et diffuser les images de la révolution. Ou comment la solidarité pro- palestinienne en Belgique a participé aux expériences d’un cinéma du réel et de l’errance (1969-1975)

12.25-13.05 > Olivier Hadouchi (chercheur independent), Cinéma : solidarité internationale & luttes de libération tricontinentale(s)

13.05-15.00 > Pause déjeuner

14.00-15.00 > Activité optionnelle: Projection et debat autour du documentaire David Alfaro Siqueiros: la década de la rebeldía (1960) (Mexico 2019) de Irener Herner en dialogue avec Fabiola Martínez Rodríguez.

Session 4

Collaborations transnationales et fraternité globale / Transnational collaborations and global fraternity
Conduite par Fabiola Martínez (Saint Louis University Madrid)

15.00-15.40 > Fabiana Serviddio (Conicet/UNTREF, Argentine), A Pan-American network for the Allies. Hemispheric collaborations during WWII

15.40- 16.20 > Stephanie Gonçalves (FNRS/Université libre de Bruxelles), Les chorégraphies « universelles » de Maurice Béjart au prisme de la paix : corps dansant transnational et esthétique de la solidarité

16.20-16.45 > Pause café

16.45-17.45 > Conference de Bojana Piškur (Moderna Galerija, Ljubljana), Southern Constellations: The Poetics of the Non-Aligned.

17.45-18.30 > Table ronde et discussion conduite par Paula Barreiro López et Fabiola Martínez Rodríguez: avec Irene Herner (UNAM), Cristina Cuevas Wolf, Sonia Kerfa et Olga Fernández.

 

Direction:
Paula Barreiro López (Université Grenoble Alpes)
Fabiola Martínez Rodríguez (Saint Louis University, Madrid)
Sonia Kerfa (Université Grenoble Alpes)

Comité scientifique:
Paula Barreiro López (Université Grenoble Alpes)
Juliane Debeusscher (Universitat de Barcelona)
Olga Fernández López (Universidad Autónoma de Madrid)
Jacopo Galimberti (University of Manchester)
Sonia Kerfa (Université Grenoble Alpes)
Fabiola Martínez Rodríguez (Saint Louis University, Madrid)
Jaime Vindel (Universidad Complutense de Madrid)

Symposium organisé dans le cadre de la plateforme MoDe(s)2 – Modernidad(es) Descentralizada(s): arte, política y contracultura en el eje transatlántico durante la Guerra Fría. HAR2017-82755-P, en tant que premier événement du projet Ré.Part – Résistance(s) Partisane(s) : Culture visuelle, imaginaires collectifs et mémoire révolutionnaire (ANR-15-IDEX-02) du Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (LARHRA)

Avec le soutien de l’Université Grenoble Alpes, Grenoble INP,  ILCEA4 (Institut des Langues et Cultures d’Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie) et Saint Louis University Madrid.