Généalogies partisanes : contre-visualités depuis la Seconde Guerre mondiale

 

Atelier international
Généalogies partisanes : contre-visualités depuis la Seconde Guerre mondiale

7 mai 2020
Université Grenoble – Alpes
En raison du COVID-19 cet atelier international sera virtuel

 

 

Cet atelier international est la deuxième partie de Resistance(s) Partisane(s): une boîte à outils pour l’analyse des concepts et images transnationaux qui a eu lieu en mars virtuellement en raison du Covid-19.
Dans la continuité de nos recherches sur le rôle complexe des productions orales, écrites et visuelles comme agents d’une culture de résistance, cet atelier cherche à approfondir certains des concepts précédemment analysés (partisan, résistance, solidarité, empathie, liberté et libération, collectivité et fraternité (ici le rapport) avec des études de cas qui relient le monde occidental, le bloc socialiste, le tiers monde et les pays non alignés.
Bien qu’ils ont existé des moments historiques clés pour forger la figure du partisan, comme la résistance espagnole aux troupes napoléoniennes du XIXe siècle (Carl Schmitt, 1963) ou la figure d’Augusto Cesar Sandino en Amérique latine au cours du XXe siècle (David Craven, 2002), c’est à partir de la Seconde Guerre mondiale que sa présence active dans la lutte contre le fascisme a codifié un modèle de résistance et de lutte. En contact avec les nouvelles imaginaires du présent, la figure du partisan a été réinterprétée, actualisée, réactivée au même titre que les mémoires des luttes et les idéaux de résistance, transmis par le biais de multiples médias (d’images, de chansons, de films, etc.) (Philip Cooke, 2002).
À partir d’une lecture croisée de moments historiques, cet atelier vise donc à réfléchir sur la manière dont les expositions, les archives, les films, les revues et les productions visuelles traitent de l’imaginaire partisan.

 

Programme

Jeudi, 7 mai

10.15 – 13.15 > Session 1

Gal Kirn (Université Technique de Dresde), The partisan counter-archive: how to commemorate the rupture?
Respondent: Jaime Vindel

 Paula Barreiro López (Université Grenoble-Alpes), Some preliminary thesis on the Partisan: partisan images and cultural resistance
Respondent: Gal Kirn

Pause

Jaime Vindel (Instituto de Historia, CSIC, Madrid), Partisan ecologies: the politics of the wild after the end of the world
Respondent: Olga Fernández López

Jacopo Galimberti  (University of Manchester), La partisan, la partie maudite et le masque. Deux projets autour de l’imagerie de l’extrême gauche.
Respondent: Sonia Kerfa

13.15 – 15.30 Pause déjeuner

15.30 – 18.30 > Session 2

Fabiola Martínez (Saint Louis University, Madrid), Mexican art in the Eastern Block: The partisan aesthetics of the Frente Nacional de Artes Plásticas
Respondent: Paula Barreiro López

Anita Orzes (Universitat de Barcelona), Rethinking the counter biennials: agents of resistance with potential to enact lasting changes in the biennialistic system? 
Respondent: Japoco Galimberti

Pause

Olga Fernández López (Universidad Autónoma de Madrid), The Island of negative Utopia. New York’s late seventies: art and resistance at a crossroads
Respondent: Fabiola Martínez

Sonia Kerfa (Université Grenoble-Alpes), Le sexe des utopies: femmes dans les collectifs d’artistes ou le genre de l’art (Amérique latine, 1970-2020)
Respondent: Isabel Plante

DirectionPaula Barreiro López (Université Grenoble-Alpes)

CoordinationAnita Orzes (Universitat de Barcelona)

International atelier organisé dans le projet Ré.Part – Résistance(s) Partisane(s) : Culture visuelle, imaginaires collectifs et mémoire révolutionnaire (ANR-15-IDEX-02) du Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (LARHRA), avec le soutien de l’Université Grenoble Alpes, ainsi que du project I+D+i  MoDe(s)2 – Modernidad(es) Descentralizada(s): arte, política y contracultura en el eje transatlántico durante la Guerra Fría(HAR2017-82755-P).